Scolarité

Suivi pédagogique, diplômesScolarité

Formation du comédien
(1er cycle)

Formation
« Jouer
et mettre en scène »

École doctorale SACRe (3e cycle)

Formation des artistes intervenant en milieu scolaire (AIMS)

Suivi pédagogique, diplômes

Déroulement des études

La durée des études est de trois années pour le 1er cycle, qui conduisent à la délivrance du Diplôme national supérieur professionnel de comédien (DNSPC) par le Conservatoire, éventuellement assorti d’une licence universitaire. Le cursus est conçu de manière à donner aux élèves les moyens de développer leurs connaissances pratiques, techniques et théoriques, et d’affirmer leur personnalité artistique. Il comprend, tel que décrits dans l’arrêté relatif au DNSPC, des cours hebdomadaires permanents répartis en quatre principaux domaines d’enseignement :

- l’interprétation ;
- les enseignements techniques ;
- la culture générale et théâtrale ;
- la préparation au métier de comédien.

Le cursus peut également comprendre divers travaux – stages, master classes ou ateliers - dont certains font l’objet de présentations publiques. Ils sont dirigés par des professeurs du Conservatoire ou des artistes invités.

La directrice du Conservatoire décide, en concertation avec les professeurs, le directeur des études pour la formation du comédien et les élèves concernés, de la répartition des élèves dans les différents cours, master classes, stages et ateliers.

Suivi, évaluation et délivrance des diplômes

Le dispositif européen European Credit Transfer System (ECTS)

La communauté européenne a mis en place un dispositif commun de reconnaissance de l’ensemble des études et des diplômes, les ECTS.

Les ECTS garantissent la reconnaissance des études entre établissements français ou étrangers par un système permettant de mesurer et de comparer le parcours et les résultats d’un étudiant et de les transférer d’un établissement à l’autre.
Les crédits représentent, sous la forme d’une valeur chiffrée affectée à chaque cours, le volume de travail, encadré ou personnel, que l’étudiant doit fournir pour chacun d’eux. Ils expriment la quantité de travail que chaque cours représente par rapport au volume global de travail nécessaire pour réussir un semestre complet dans un établissement. Il convient de distinguer les crédits ECTS qui représentent la quantité de travail de l’évaluation qui en traduit la qualité.

Conformément à ces dispositions et à l’arrêté relatif au Diplôme national supérieur professionnel de comédien (DNSPC), à l’issue de leurs trois années d’études, les élèves diplômés du Conservatoire acquièrent 180 crédits ECTS, soit 30 crédits ECTS pour chacun des six semestres de formation.

Chaque semestre est constitué de plusieurs unités d’enseignement (UE), elles-mêmes composées de plusieurs éléments constitutifs (EC) que sont les différentes disciplines enseignées.

Les élèves doivent obtenir un certain nombre de crédits semestriels dans chaque UE. La ventilation des ECTS dans les UE et les EC fait l’objet d’une décision annuelle de la directrice du Conservatoire.
Le total des crédits affectés aux EC de chaque semestre peut être légèrement supérieur aux 30 crédits nécessaires pour sa validation afin de permettre des compensations entre les EC.

A la fin de chaque semestre, le conseil pédagogique détermine le nombre de crédits ECTS obtenus par chaque élève dans chaque EC et chaque UE. 30 ECTS sont nécessaires pour la validation d’un semestre et 60 ECTS sont nécessaires pour la validation d’une année scolaire.

La directrice du Conservatoire peut demander à l’élève d’acquérir les crédits manquants pour la validation d’une année scolaire, l’année suivante, voire les années suivantes, un déficit de crédits n’entraînant pas le refus du passage dans l’année supérieure.

Toutefois, en deçà de 50 crédits ECTS obtenus pour une année scolaire, le passage dans l’année supérieure sera refusé et l’élève ne sera pas autorisé à poursuivre ses études au Conservatoire, conformément aux dispositions du règlement des études de l’établissement.

Instances d'évaluation

L’évaluation des élèves conduisant à la délivrance du Diplôme National Supérieur Professionnel de Comédien (DNSPC) est assurée collégialement par les enseignants concernés, réunis en conseil pédagogique, sous la forme d’un contrôle continu.


Conseil pédagogique

Le conseil pédagogique est composé, pour chacune des trois années d’études, des professeurs de l’école en charge des enseignements de l’année correspondante et des intervenants pédagogiques ponctuels de l’année.

Le programme pédagogique des trois années d’enseignement est découpé en six semestres. Le conseil pédagogique se réunit à la fin de chaque semestre et examine individuellement le parcours de chaque élève. Chaque professeur s’exprime pour son enseignement.
L’évaluation vise à apprécier, pour chaque élève, l’investissement personnel et l’acquisition des contenus des enseignements et des aptitudes qu’ils requièrent aux différents stades de sa progression. Elle a également pour objectif d’apprécier le travail du semestre sur le plan collectif et individuel et le parcours artistique et humain de chaque élève. Les manquements à la discipline et au règlement des études sont également évoqués lors de ces réunions.

Pour chaque discipline, l’évaluation s’articule autour de six axes :

- l’engagement ;
- la progression ;
- la créativité, l’imagination ;
- la prise de risque artistique, l’audace ;
- l’assiduité ;
- le savoir-être.

Cette dernière notion relève du respect des règles établies, du respect des règles d’assiduité, du respect des autres, du respect de la politesse et particulièrement de la ponctualité, du respect des locaux et du matériel.

A partir de l’ensemble de ces éléments constitutifs de l’évaluation, chaque professeur décide d’accorder ou non le nombre d’ECTS correspondant à sa discipline.

Le conseil pédagogique peut décider d’accorder à un élève les crédits ECTS manquants pour la validation de l’année universitaire.

Une synthèse écrite de chaque évaluation est réalisée par la direction des études de l’établissement. Ce document est transmis à l’élève.

Sauf avis contraire du conseil pédagogique, un élève du Conservatoire n’est pas autorisé à redoubler.

Bilans de fin de stage, master class et atelier

A la fin de chacun de ces exercices, qu’il ait donné lieu ou non à des présentations publiques, un bilan est organisé par le directeur des études, en présence de l’intervenant et des élèves. Ces bilans peuvent, sur décision de la directrice ou de l’intervenant, revêtir un caractère plus individuel et prendre la forme d’un entretien. A la suite de ces bilans, un rapport individuel écrit est établi par l’intervenant à l’intention de la direction des études.

Des représentants des milieux professionnels, désignés par la directrice, sont invités à participer à l’évaluation des présentations publiques de travaux, selon des modalités définies par la directrice.

Entretien individuel de fin d’année

A la fin de chaque année scolaire, la directrice reçoit individuellement tous les élèves. Cet entretien permet d’apprécier de manière globale et réciproque le parcours de chaque élève dans l’école et de mesurer ses acquis. Il permet de faire une synthèse des points forts et des points faibles et de dégager les perspectives et les objectifs de l’année suivante.

Délivrance du Diplôme National Supérieur Professionnel de Comédien (DNSPC)

Au terme du cursus, le conseil pédagogique établit la liste des étudiants proposés pour l’obtention du diplôme, accompagnée d’une appréciation globale, après validation de l’ensemble des résultats obtenus dans les différentes unités d’enseignement. Seuls les élèves qui auront acquis les 180 crédits ECTS nécessaires à la validation du diplôme pourront figurer sur cette liste.

Sur la base de cette liste, la directrice de l’établissement délivre le Diplôme national supérieur professionnel de comédien (DNSPC).

Licence universitaire assortie au DNSPC

Les modalités de délivrance de la licence universitaire assortie au DNSPC sont en cours de réflexion avec la ComUE PSL.

Année de formation dans un autre établissement, français ou étranger

Un nombre limité d’élèves de 2e ou 3e année du Conservatoire peut demander à effectuer un à deux semestres de formation dans un établissement d’enseignement supérieur, français ou étranger, partenaire de l’établissement. Selon les accords conclus entre les deux établissements, cette année de formation peut prendre la forme d’une équivalence ou bien d’une année de congé.

Les élèves de 1re année intéressés par ce dispositif sont tenus de se faire connaître auprès du directeur des études pour la formation du comédien dès le début de l’année scolaire. Ils devront rédiger une lettre de motivation exposant les raisons de leur démarche et subiront, le cas échéant, une évaluation de leur niveau de langue afin de vérifier leur capacité à suivre un enseignement dans une langue étrangère.

Etudiants étrangers

Le Conservatoire accueille chaque année, sur dossier ou dans le cadre d’accords ERASMUS, un nombre limité d'étudiants étrangers qui intègrent l’intégralité du cursus de la 2e année d’études – ou à titre exceptionnel celui de la 1re année ou de la 3e année - et font partie de l’école aux même titre que les autres élèves. Les étudiants étrangers ne peuvent pas, par la suite, se présenter au concours d’entrée du Conservatoire.

Les étudiants étrangers sont accueillis pour une durée d’un semestre ou d'une année universitaire, qui peut, selon les accords conclus entre leur établissement et le Conservatoire, constituer l'équivalent d'un semestre ou d’une année d’études dans leur établissement d'origine.

Les élèves étrangers peuvent acquérir des ECTS pendant la durée de leurs études au Conservatoire, à raison de 30 ECTS pour un semestre d’études et 60 ECTS pour deux semestres. Le cas échéant, la convention de partenariat signée avec l’établissement d’origine de l’élève précise la répartition des ECTS dans les différents domaines d’enseignements.

Le conseil pédagogique se prononce à la fin de chaque semestre sur le nombre d’ECTS obtenus par chaque élève étranger. A la fin de leurs études au Conservatoire, les élèves étrangers reçoivent une attestation indiquant le nombre de crédits obtenus dans chacun des domaines d’enseignement.

Auditeurs

Des auditeurs peuvent être admis à assister à certains cours, pour une durée limitée, à la demande ou après l’accord des professeurs concernés et de la directrice du Conservatoire. Les personnes qui invitent ces auditeurs sont tenues de préciser dès leur arrivée les conditions et la durée de leur présence dans l’école.
Ceux-ci ne peuvent, par la suite, présenter le concours d’entrée du Conservatoire.
Aucune attestation ne leur sera délivrée par le Conservatoire pour le suivi de ces cours.

Les cartes blanches

Les élèves de 2e année peuvent réaliser de courts travaux présentés devant un public restreint (quelques personnes extérieures au Conservatoire peuvent être invitées à ces présentations, dans la limite des places disponibles).
Les projets doivent être soumis au directeur technique du Conservatoire, qui assure leur encadrement. Le ou les initiateurs des projets doivent impérativement être en 2e année, mais ils peuvent faire appel à des élèves des autres promotions pour leur distribution.
Les cartes blanches bénéficient d’un budget minimal.
Le programme de répétition et de présentation des cartes blanches est précisé dans le planning annuel des enseignements.